L'ASSOCIATION CULTUELLE ISRAELITE DE DIJON

fondée en 1906

 

VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE 

 

 

 

 

Nous vous informons que le Bien Public protège ses articles ce qui fait que nous ne pouvons générer des liens internet avec leur site. Nous le regrettons fortement.

Le Webmaster de l'ACID 

 

http://www.bienpublic.com/actualite/2015/07/19/une-ceremonie-pour-ne-pas-oublier

Choisir le JT du 10 janvier 2015 Entretien avec notre Président Israël Cemachoviv

Appel à la fraternité - Synagogue de Dijon - Lundi 12 janvier 2015

Dijon, une communauté active (Site du FSJU)



Commémoration de la déportation - Intervention de Michel Levy sur FR3 le 27-4.2012 (à 8mn 50 du début)
et à la Synagogue

Le 22 décembre 2011 - Synagogue de Dijon

Allumage des bougies par le Grand-Rabbin de France Gilles Bernheim (FR3 Bourgogne)

Cérémonie de commémoration du 67ème anniversaire de la libération de dijon - 13.9.2011




 

Table ronde interreligieuse jeudi 28 avril à Dijon (DIJONSCOPE du 2 mai 2011)

Dijon : Les religions peuvent-elles (vraiment) s'entendre ?

http://www.dijonscope.com/012973-dijon-les-religions-peuvent-elles-vraiment-s-entendre-nbsp


 

Communiqué de presse de l'ACID du 10 novembre 2010 

 Ce  week-end, à l'initiative de l'amitié judéo-musulmane de France (AJMF), à travers toute la France, des manifestations et des échanges ont réuni les membres des deux communautés.  Le principe : des communautés juives et musulmanes s'invitent respectivement dans leur lieu de culte pour partager, échanger et prier.

     Cette année, pour la première fois, une rencontre a eu lieu à Dijon,  entre voisins, vendredi, des responsables de la mosquée de la Rue Charles Dumont sont venus visiter la synagogue, et échanger devant le verre de l'amitié des informations sur les deux communautés, puis, dimanche c'est devant des petits gâteaux et un thé traditionnel que les responsables spirituels de la mosquée ont accueilli une délégation de la communauté juive conduite par son rabbin et son président. La nourriture spirituelle était consistante, les responsables musulmans ont expliqué à leurs visiteurs ce qu'est un prophète dans le Coran, et se sont montrés curieux de connaître la vision juive de ces mêmes pères fondateurs, en particulier Adam et Noé.  Les divergences mettent en relief la complexité des personnages. C'est dans un ambiance chaleureuse que la réunion s'est terminée, juste à l'heure de la prière. Nous espérons l'an prochain, donner plus d'ampleur à cette manifestation, afin que de véritables liens puissent se nouer entre un plus grand nombre d' enfants d'Abraham. 

    Ce week-end n'est pas la seule action de l'AJMF : depuis six ans, le bus de l'association sillonne la France pour organiser des débats, susciter le dialogue ou encore projeter des courts-métrages sur les préjugés et les stéréotypes entre juifs et musulmans. L'association organise également des conférences dans les collèges, récemment à Saint-Denis et Aubervilliers.

Le Bien Public du 14.07.2010

La rafle de juillet 1942 commémorée à Dijon

http://www.bienpublic.com/fr/permalien/article/3488648/La-rafle-de-juillet-1942-commemoree-a-Dijon.html


Deport.bp.jpg

Cérémonie de la déportation - Vendredi 23 avril 2010

 


Interview sur FR3 Bourgogne de Sylvain Blandin (Cliquer sur le lien ci-dessous)

Mémoire(s) Vive(s)

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=itw_bourgogne

syna-repar.jpg

En 2002, la coupole du bâtiment avait fait l'objet d'une importante rénovation (photos archives BP-LD)

Lu dans le Bien Public du jeudi 3 janvier 2008

ASSOCIATION CULTUELLE ISRAÉLITE
La lourde tâche de l'entretien de la synagogue

 

 Lieu de culte de la communauté juive dijonnaise, la synagogue nécessite un entretien parfois lourd à assumer pour l'Association cultuelle israélite locale. Rencontre avec son président afin de faire le point sur les travaux à venir

Pas toujours facile pour une communauté rassemblant 240 familles d'assumer l'entretien d'un lieu de culte tel que la synagogue de Dijon. Le souvenir des importants problèmes qui s'étaient posés sur la coupole de l'édifice, en 2000, est encore très présent dans l'esprit des membres de la communauté juive locale. « A l'époque, se souvient Israel Cemachovic, président de l'Association cultuelle israélite de Dijon (ACID), nous avions dû fermer la synagogue pendant dix-huit mois, à la suite d'une chute de plaques de plâtre, tombées du dôme ».
Les indispensables travaux de rénovation qui avaient eu lieu avaient révélé l'existence non pas d'une mais de deux coupoles imbriquées, ce qui avait rendu la tache encore plus complexe. Le coût s'en était ressenti : « En tout, il y en a eu pour 400 000 euros, poursuit le président de l'ACID, dont 20 % à la charge de notre association ». Faites le compte : cette dernière avait donc déboursé 80 000 euros, le reste étant financé par l'Etat, au titre de l'entretien des monuments historiques. Edifiée en 1879, la synagogue de Dijon est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Mais comme pour tout lieu de culte, les aides publiques pour financer des travaux ne sont attribuées que dans des conditions limitées. « Nous avons une chance, poursuit Israel Cemachovic, c'est que le bâtiment est globalement sain ». Il a néanmoins fallu rénover l'installation électrique dans sa totalité, pour un montant de 86 000 euros.
Hiérarchie dans les urgences
La prochaine étape des travaux d'entretien pourrait concerner les vitraux. « Une rénovation est nécessaire, que ce soit par souci esthétique, mais aussi en raison de dégâts ». Pour cet éventuel chantier, le devis global se monte à 77 000 euros. Comme il est difficile de tout financer en même temps, une hiérarchie dans l'urgence des travaux est à déterminer. C'est le travail que la communauté a confié à Simon Buri. Cet architecte réalise actuellement une étude complète dans le but de ravaler totalement le bâtiment, à l'intérieur comme à l'extérieur. « Globalement, confie Israel Cemachovic, lorsqu'on sait que la moitié du budget de l'association cultuelle est consacrée au salaire de notre rabbin on voit bien les difficultés auxquelles on peut être confrontés lorsque, comme en 2000, d'importants travaux sont nécessaires. Nous remercions évidemment les efforts que chacun a accompli pour permettre les derniers travaux mais, honnêtement, une rénovation complète du bâtiment nous laisse un peu pessimistes. » D'autant plus que l'association doit aussi sortir 8 000 euros pour financer des travaux de sécurisation de l'édifice, partiellement pris en charge par l'Etat, qui vont avoir lieu très prochainement.
Berty ROBERT

 

Lu dans Le Bien Public mardi 18 décembre 2007

Israël autrement

De M. Baha B., président de l'Association pour l'égalité et la fraternité de Dijon. Nous tenons à remercier M. Daniel Lefevre, président de l'association d'Israël autrement, de tout son comité directeur, ainsi que tous les nombreux bénévoles qui se sont mobilisés pour faire une belle réussite de la semaine du 15 au 21 novembre 2007. Cette semaine, on nous a fait connaître Israël, ce petit pays, pas plus grand que deux départements français, sans richesse naturelle en dehors de sa formidable biodiversité, porté par son histoire récente de tout juste 60 ans mais aux fondations plusieurs fois millénaires. Israël, cette nation constituée d'une population protéiforme venant de tous les coins de la terre de cultures variées et de traditions diverses, mais qui donne l'exemple d'une démocratie qui pourrait servir de modèle dans un Moyen-Orient qui en manque tellement, comme si son existence même menaçait l'équilibre planétaire. Ces rencontres si chaleureuses, conviviales, autour de l'économie, de l'art et du tourisme israélien, avec une mise en perspective des différents liens qui l'unissent à la France, vont tenter de l'évoquer par d'autres journées « Israël autrement » sur Dijon et ailleurs. Merci à vous M. Frédéric Encel, docteur en géopolitique, directeur de recherches à l'Institut français de géopolitique, professeur de relations internationales (ESG), consultant en « risque-pays », d'avoir clôturé cette semaine par votre conférence-débat de plus de quatre heures devant un très nombreux public, à la salle de Flore, au palais des Ducs et des Etats de Bourgogne. Assez de morts d'un côté comme de l'autre, nous prions, nous souhaitons, une paix durable entre Juifs et Palestiniens pour très bientôt. La vie n'est qu'éphémère.

Article Bien Public 2.3.08 Inauguration de la rue du Rabbin Cyper

Cérémonie

Cérémonie à Chenôve - Famille Frenkel

 
 
 




Journal de l'Association du convoi n°73 (cliquez pour lire)